Archive for the ‘États-Unis’ Category

Days 112-118 – Retour en Oklahoma, fin du rêve américain (en beauté)

Las Vegas, act 2

Le lendemain, on part de Kingman pour environ 3 heures de route jusqu’à Las Vegas. On traverse notamment le Hoover Dam, barrage sur le Colorado, à la frontière entre l’Arizona et le Nevada.

Arrivés à Las Vegas en début d’après-midi, on rend la voiture après être passés au Binion’s déposer nos bagages. De retour à l’hôtel, on passe notre après-midi à la piscine, sur le toit, afin d’évacuer la fatigue des 6 jours de route (d’autant que nos réveils étaient matinaux…). On va également retirer nos billets de bus du lendemain (départ à 6h du matin !).

La soirée se passe sur Fremont Street, au casino : on perd à la roulette et Ludo garde des jetons en souvenir ! Paul réussit à jouer au Binion’s mais pas au Four Queens, où on lui demande son ID.

Retour en Oklahoma

Le lendemain, réveil à 4h30 pour aller faire la queue pour ne pas manquer de place dans le bus. Pas facile de quitter Vegas, mais la température (35° à 5h du matin) aide à se lever si tôt. On finit par embarquer dans le bus, et on finit notre nuit, direction Oklahoma City.

26h de bus plus tard, 1 transfert à Phoenix, bref le lendemain à 9h (incluant le décalage horaire entre les Etats), on se retrouve à OKC. Joe, de la Summer Crew, vient nous y chercher, et on se retrouve avec plaisir.

Il nous reste 4 jours avant l’avion de départ, et Joe nous héberge (dans son nouvel appartement à Traditions East). On s’y dirige donc, et on fait connaissance avec ses colocs. La journée sera surtout marquée par l’ouverture de la saison de football américain, avec le match OU-Chattanooga, auquel nous assistons !

The Game

On passe le début d’après-midi à se préparer pour le match (achat de peintures, etc.), puis on va retrouver une partie de la Summer Crew pour une free food à la sororité Gamma Phi Beta.

On se dirige ensuite vers le stade. On passe alors plus de 4h de folie. Le stade est plein de supporters (85 000 environ), tous pro-OU. Le jeu est très saccadé et entouré d’un véritable show : cheerleaders, orchestre d’une centaine d’élèves, parade, etc. Un moment impressionnant et très intense, interrompu une vingtaine de minutes par un orage d’une violence étonnante.

Football

Back in France

Le moment le plus difficile survient quelques jours après. Entre le dimanche et le mercredi, on passe au labo faire un dernier au revoir, on joue plusieurs soirées à Mafia avec la Summer Crew, on va à la piscine, on fait nos valises…

Le mardi soir, nos amis nous ont préparé une soirée qu’ils appellent Bon Vol Party. On mange une dernière glace au Sooner Rocks, on déguste un gâteau délicieux avec marqué en glaçage Bon Vol Paul & Ludo, on fait nos adieux…

Le lendemain, Laura et Joe nous accompagnent à l’aéroport. La séparation est un dur moment, le retour une formalité de 10 heures. On le vit moins bien qu’à l’aller… Etonnant, non ? On perd même une paire d’écouteurs toute neuve dans l’avion. Oui, vraiment, on aurait bien fait d’y rester.

P.S. : ce blog prend ici fin, merci de nous avoir lu et commenté, merci d’avoir admiré les photos de Ludo. Le site restera encore ouvert quelques temps, après ça il sera fermé. Nos écrits et nos photos seront cependant conservés, notamment dans un livre que nous sommes en train de finir.

Ce dernier post aura été écrit très longtemps après le retour, mais Paul n’a jamais trouvé la motivation d’écrire sur les Etats-Unis une fois de retour en France… Vous le comprendrez sûrement.

Merci encore,

Paul & Ludo

Day 108-111 – Las Vegas, Zion, Bryce Canyon, Lake Powell, Grand Canyon, Route 66…

Dimanche 24 – Yosemite National Park

On part le matin de Bishop à 9h, et on arrive au Yosemite NP par la Tioga Pass Road, une route de montagne digne d’un circuit de Grand Prix (virages inclinés) qui monte à plus de 3000 mètres d’altitude. On passe devant de nombreux lacs et des paysages de montagne magnifiques.

Yosemite NP

On passe l’après-midi à explorer le parc, avec une petite ballade à pied vers les Nevada Falls (jolies mais peu impressionnantes par manque d’eau) et un arrêt dans Mariposa Grove, une forêt de séquoias géants.

Yosemite NP

En fin d’après-midi, on roule le plus possible pour se rapprocher de Las Vegas, et on finit par s’arrêter à Bakersfield, CA, pour la nuit.

Lundi 25 – Retour à Vegas et départ vers Zion

Partis du motel vers 9h, on atteint Las Vegas vers 13h45 (avec une pause sur le trajet et un passage plus lent dans les montagnes, avec un peu de pluie par 40°). Le temps de déposer les Ukrainiens à l’hôtel pour récupérer leurs bagages puis à l’aéroport, puis d’aller changer de voiture, on perd 2 heures (la ville est grande).

Yosemite NP

On se retrouve avec une Chevrolet Cobalt de 2006, primée Voiture Avec le Moins d’Options. Son avantage : elle se conduit beaucoup mieux, ce qui améliore la vie de Ludo. On perd par contre la prise jack pour brancher l’iPod sur le son, les vitres électriques, la condamnation centrale des portes et une bonne climatisation. On gagne une lumière de plafond et un bouton pour ouvrir le coffre…

Zion

Vers 17h, on quitte Vegas pour se diriger vers Zion National Park. On s’arrête arrivés dans l’Utah, où on prend une heure de décalage horaire car on passe du Pacific Time au Moutain Time (il est donc 18h), ce dont on ne se rendra compte que le lendemain.

Mardi 26 – Zion NP et Bryce Canyon NP

Après une flopée de critiques acerbes envers la réception qui nous a réveillés une heure plus tôt, on prend conscience du décalage horaire. Du coup on est un peu en retard, et on part vers Zion NP à 9h. On y est à 9h30 et on en fait le tour en navette. La route serpente au fond d’un canyon, la roche (hauteur 900 mètres max) est d’un rouge magnifique. On marche un peu à deux endroits puis on revient à la voiture vers midi.

Zion

Zion

On part vers Bryce Canyon NP, où on arrive vers 14h30. Le parc se visite ici en voiture : on roule sur une route au dessus du canyon et on s’arrête tous les kilomètres à des points de vue offrant à chaque fois des paysages différents sur plusieurs canyons, parsemés d’aiguilles rocheuses… Magnifique.

Bryce Canyon NP

Bryce Canyon NP

Vers 17h30, on retourne sur nos pas pour se rapprocher du Lake Powell, prochaine étape sur la route. On arrive à Page, Arizona, à 20h37. On se rend compte plus tard qu’il est en fait 19h37. Pourtant, l’Arizona comme l’Utah est en Moutain Time… Alors pourquoi ce changement d’heure ? Parce que l’Arizona est un des rares Etats américains (peut-être même le seul) à ne pas pratiquer le changement d’heure d’été. Merci beaucoup.

Mercredi 27 – Lake Powell, Grand Canyon NP, Route 66

On part à 8h50 vers le Visitor Center situé à la sortie de Page, AZ, au-dessus d’un barrage. On y va à l’origine uniquement pour des informations, mais on se rend compte qu’on peut profiter d’une visite gratuite du barrage. Il suffit de s’inscrire. Il est 9h25 et la prochaine visite est à 9h30. Les groupes sont limités à 20 personnes. On se retrouve seuls dans le groupe… On bénéficie donc d’une visite privée en VIP, nous deux et la guide, partis pour 45 minutes de visite du barrage. Beaucoup de chance !

Lke Powell

Lke Powell

Après la visite du barrage, on fait un passage par le Glen Canyon NP, parc contenant le Lake Powell, pour profiter de la vue du lac. Le bleu du lac sur le rouge de la roche rend extrêmement bien. Paul aurait bien piqué une tête mais il faut se hâter vers le Grand Canyon.

La route sur le Grand Canyon se fait entre 10h45 et 13h15. Le Grand Canyon NP se visite comme Bryce Canyon NP, en voiture avec des arrêts aux points de vue. Le Grand Canyon porte bien son nom, c’est tout bonnement immense. On perd légèrement en beauté par rapport à Bryce mais l’immensité compense largement.

Grand Canyon

Grand Canyon

Vers 16h45 on quitte le Grand Canyon. Il s’agit de faire de la route pour se diriger vers le Grand Canyon Skywalk, une passerelle en verre au-dessus du Grand Canyon, située hors du National Park, à… 5 heures de route. On compte faire ça en deux fois, et en passant par un fragment de la route 66. On entre sur la route 66 à 18h, tout contents et naïfs. Paul a même la chance de rouler un peu, car on croise une voiture toutes les dix minutes !

On déchante très vite quand on jette un oeil au réservoir. Il reste 1/4… de 1/4 du réservoir. La prochaine ville est à 10 miles. Arrivés à cette ville, Peach Springs, on apprend que la seule station essence est à la ville d’après. 7 miles de plus, on se retrouve à une station essence, fermée. La vraie est en fait en dehors de la ville… On y arrive et le plein est fait dans la joie et la bonne humeur. On mange alors dans un vrai diner sur la route 66, le bonheur complet. On finit alors la route de la journée et on arrive un peu avant 21h à Kingman, AZ, où on trouve un motel décent et pas cher pour la nuit.

Demain, dernière journée de road trip, retour à Vegas, et après-demain retour en Oklahoma ! Une chose est sûre, le road trip a été la partie la plus géniale du voyage, et on signerait bien pour une semaine de plus.

Days 105-107 – Las Vegas, Grand Canyon, Road Trip

Jeudi 21 – Départ pour Las Vegas

La matinée se passe à Chinatown pour un achat ou deux, puis on va prendre le bus à midi 20 (il démarre avec 50 minutes de retard). Après un changement à 22h à Los Angeles, où on rencontre un couple d’ukrainiens en balade (ils auront leur importance par la suite), on arrive à Las Vegas le lendemain.

Vendredi 22 – Las Vegas

Arrivés à 4h10 à Las Vegas… Avec des difficultés à dormir dans le bus, on se retrouve autour d’un café McDonalds avec les ukrainiens, à qui on propose de nous rejoindre sur le road trip, en tout cas la première partie (Vallée de la Mort). Ils acceptent.

Le reste de la journée se consacre à la visite à pied du Strip de Las Vegas. On est épuisés, puisqu’on marche de 6h du matin à 3h de l’après-midi (heure à laquelle on peut récupérer notre chambre au Binion’s, hôtel casino du centre ville de LV).

Las Vegas

Après une sieste entre 16h et 19h, on retourne sur le Strip pour quelques heures, histoire de manger et de profiter des shows et de la lumière (notamment les spectacles des fontaines du Bellagio).

Las Vegas

Samedi 23 – Road Trip

Départ à 8h30 pour aller chercher la voiture. On est de retour à l’hôtel à 9h50, on y récupère ukrainiens et bagages. Quelques courses plus tard (notamment 20 litres d’eau pour la Death Valley), on est partis vers la Vallée de la Mort.

Death Valley

On l’atteint à 13h, on passe l’après-midi à l’explorer, et le soir on fait une bonne partie de la route vers le Yosemite National Park. On finit par dormir dans un motel à Bishop, à 1h30 de Yosemite.

Ce matin, réveil en forme et article-express pour vous tenir au jus avant un départ à 9h !

Days 101-104 – San Francisco

Dimanche 17 – Chinatown and The Bay

Partis le matin vers 10h, on se balade toute la matinée dans Chinatown, après un rapide passage par le Financial District. On se croirait ailleurs, avec toutes les enseignes en chinois, la population et l’architecture chinoise rajoutée par-dessus les immeubles de la ville… On en profite pour faire un peu de shopping, car Chinatown est le paradis des magasins touristiques à prix bas et qualité douteuse. Tous les magasins du quartier vendent à peu près la même chose… Aux mêmes prix !

San Francisco

On retourne ensuite à la Coit Tower, où il y a moins de monde et moins de brouillard. On monte donc en haut, après 30 minutes d’attente, pour découvrir une superbe vue sur San Francisco (légèrement gâchée par la présence de vitres aux ouvertures… dommage). Quelques photos plus tard, en route pour les quais.

San Francisco

Vers 14h30, départ pour une petite croisière en bateau d’une heure. On contourne Alcatraz, puis tout droit vers le Golden Gate Bridge, et retour. Jolie découverte de la baie, avec plus de brouillard au niveau du Golden Gate Bridge (situé à l’ouverture de la baie sur l’océan), mais ça reste très beau.

San Francisco

Le retour à l’auberge se fait à moitié à pied, à moitié en cable car, avec un passage par Lombard Street, dont une portion est composée de 8 virages en épingle parmi des massifs de fleurs….

Lundi 18 – Golden Gate Bridge

Le départ est relativement matinal (9h30). On traverse le centre-ville vers un magasin de location de vélos. A 10h30 on enfourche deux vélos et on s’élance vers le Golden Gate Bridge. La piste cyclable suit la côte du centre-ville au pont, ce qui rend le trajet très agréable.

San Francisco

On atteint et traverse le pont vers midi. Belle vue malgré le brouillard et les touristes incompétents. Sur le retour, on s’arrête pique-niquer, ce qui nous donne l’occasion d’apprivoiser des goélands.

L’après-midi est consacré à de la marche dans la ville.

Mardi 19 – Marathon

On prévoit aujourd’hui de visiter 2 musées assez éloignés l’un de l’autre et en périphérie de la ville. Plusieurs personnes rencontrées la veille veulent se joindre à nous pour le premier musée, le de Young, situé dans le Golden Gate Park. Rendez-vous est fixé à 10h.

San Francisco

Ludo et moi sommes prêts à 9h30, et le groupe s’ébranle vers 10h45… Et arrive péniblement au parc à 11h45 (trajet que nous deux seuls aurions fait en 30 minutes approximativement).

Cela ne nous gâche pas le musée, dont on profite entre midi et 1h30. Il s’agit ensuite de trouver à manger, tout en visitant le parc. Mais après avoir tourné en rond pendant 1h, on abandonne le groupe et se dirige vers le second musée, fatigués par tant de temps perdu.

Le second musée, le Legion of Honor, est visité en fin d’après-midi, après une restauration tardive et appréciée au café du musée.

San Francisco

Mercredi 20 – Alcatraz et Exploratorium

Aujourd’hui, départ matinal (8h45) pour attraper une croisière vers Alcatraz à 9h30. On visite d’abord Angel Island, la plus grande île de la baie, qui a hébergé entre autres des installations militaires et le centre d’immigration de la côte Ouest. Un tour en tram est inclus dans le ticket. Jolie île, malgré le brouillard (une fois de plus !) et les guêpes.

San Francisco

On arrive ensuite à 13h à Alcatraz, et on en fait le tour avec un audioguide très bien fait, grâce à des témoignages de gardiens et prisonniers. Les installations visitables sont très bien conservées et l’ambiance est impressionnante !

San Francisco

San Francisco

De retour à SF à 15h, on se rend à l’Exploratorium, sorte de Cité des Sciences à l’américaine, où on passe une heure à s’éclater sur des expériences plus ou moins réussies (on a entre autres réussi à créer une tornade, mélangé nos deux visages en un et observé de l’eau tordue).

San Francisco

Retour à l’auberge à 18h30. On est actuellement en train de préparer notre arrivée à Las Vegas après demain ! Ca va être dur de quitter SF (pour moi en tout cas) mais dans 3 jours… On a une voiture !

Day 100 – San Francisco, c’est frisquet

Ludo assume entièrement le titre.

L’arrivée à San Francisco est brutale. Jetés dans la gare routière à 6h, deux sacs chargés à ras bord chacun, on se rend très vite compte qu’il fait froid. Très froid. Pas plus de 15°, sans mentionner le vent (froid bien entendu), et le brouillard, si bas qu’on ne voit que les 15 premiers étages des immeubles. C’est dur. Du coup, réflexe : trouver un Starbucks. Le premier ouvre à 5h du matin mais est fermé le week-end, cela nous permet de nous rappeler qu’on est samedi. Le second ouvre à 7h, ça nous suffit. On retourne à la gare routière passer le temps, et à 7h, on fait l’ouverture du magasin. Je dois dire que je n’ai jamais autant apprécié un café Starbucks.

San Francisco, CA

Une fois réchauffés, orientés et préparés, on repart vers 8h en direction de l’auberge de jeunesse, située à 10 minutes en tramway. La ville commence à se réveiller et à se réchauffer, et une fois que les bagages ont été déposés à l’auberge, ça va quand même beaucoup mieux. Il s’agit maintenant d’aller acheter un pass transport en commun. C’est là qu’on se rend compte que San Francisco est touristique : 40 personnes font la queue, un samedi à 8h30, une demi-heure avant l’ouverture du kiosque, pour acheter des pass de transport en commun.

Une fois les précieux pass en main (qui, en plus des transports illimités pour 7 jours, comprennent une entrée pour 6 attractions de la ville), on décide de commencer la visite par de l’intérieur pour ne pas trop se brusquer. On prend donc le tram vers l’aquarium, situé sur Fishermen’s Wharf, le quartier des quais de San Francisco, au Nord.

L’aquarium est sympa, et nous permet de faire les fiers : on a touché un requin léopard ! Et ça, peu de gens peuvent s’en vanter. Ha !

San Francisco, CA

On visite ensuite un peu le Pier 39, quai duquel on a une vue partielle et embrumée sur la baie, dont Alcatraz, et squatté en permanence par des animaux bruyants et puants, mais marrants : des otaries.

San Francisco, CA

On se dirige ensuite vers le SFMOMA, ou San Francisco Museum of Modern Arts, dans lequel on passe environ 2 heures, lourdes d’incompréhension parfois (c’est de l’art moderne), mais avec quelques salles intéressantes, notamment l’étage photographie.

San Francisco, CA

Après un repas, on se dirige vers l’auberge à 14h pour faire notre check-in et nous installer dans une chambre de 5 personnes. Une demi-heure à peine d’installation et nous voilà repartis pour une petite marche à pied.

On prend un peu le tram puis on part à pied dans le Financial District. Entre deux jolies tours, on se rend compte que San Francisco vit aujourd’hui un exercice de catrastrophe nucléaire, qui mobilise plusieurs dizaines d’unités de pompiers et de la Garde Nationale. De nombreuses rues sont coupées à la circulation… L’exercice « grandeur nature » est impressionnant.

San Francisco, CA

On file ensuite en haut de Telegraph Hill, d’où on peut avoir une bonne vue en haut de Coit Tower, mais l’attente nous décourage, d’autant que le brouillard nous promet une vue moyenne. On repart donc, cette fois vers Russian Hill, dont notamment la fameuse Lombard Street, rue la plus tortueuse de San Francisco. Tout le quartier grimpe et descend bien sympathiquement, niveau exercice on est gâtés.

San Francisco, CA

Vers 17h, la fatigue commence à nous rappeler à l’ordre, on rentre donc en cable-car à l’auberge, d’où on se repose et vous donne des nouvelles !

Day 99 – De Los Angeles à San Francisco

Un peu soulagés de se lever pour la dernière fois dans l’auberge de jeunesse, on fait tranquillement nos sacs et on se prépare à partir. Anton se joint à nous pour ce jour-là. Au programme, retour à Beverly Hills pour une visite plus approfondie, et un peu de plage à Santa Monica.

La matinée est un exemple de non-organisation. Partis à 10h30 de l’auberge pour la gare où l’on comptait mettre nos sacs en consigne, on revient vers 12h30 à l’auberge, car hélas pas de consignes à la gare… Belle perte de temps, donc, ce qui nous fait arriver à 14h seulement à Beverly Hills.

On passe trois quarts d’heure à déambuler dans les rues très chic. C’est luxueux, c’est classe, etc., mais au bout d’un moment c’est un peu limité, donc on se rend à Santa Monica pour passer la fin de la journée.

A la plage, on retrouve deux Russes qui vivaient avec nous à l’auberge. On y passe quelques heures puis on part à 19h.

Après un passage à l’auberge, on se retrouve à Hollywood à 21h30, avec un bus à 22h20. L’attente au McDo est longue, très longue, les sandwiches ne viennent pas – parlez-moi de fast food – et on finit par engloutir un menu en 5 minutes avant de se hâter vers la gare routière, où on attend finalement le bus 20 minutes à cause d’un retard…

Un peu d’appréhension à l’idée de ne pas avoir de place, mais ce n’est pas le cas. On s’endort tranquillement sur la route, avec une arrivée prévue à 5h35 à San Francisco.