Day 92 – looking for the ocean

En chiffres

  • 32 heures de trajet
  • 2 bus
  • 4 chauffeurs
  • 1 journée de 26h
  • 1487 miles (2393 km)
  • 5 Etats
  • 41 ans à nous deux

Le ressenti

Nous sommes en vie et en bonne santé, à part peut-être une odeur naturelle un peu trop forte et une fatigue lourde. Nous n’étions pourtant pas aussi optimistes 24h avant, à la première étape, Amarillo, TX, quand un gars assez étrange nous a demandé des conseils pour réparer sa valise (composée de divers matériaux de récupération, dont beaucoup de ficelle et un cintre) et nous a proposé de goûter de la viande mexicaine à l’aspect douteux (sans doute du moisi, comme dans le fromage français). Nous n’avons malheureusement pas pu lui fournir le couteau qu’il réclamait…

Ce n’est qu’un exemple – peut-être le plus bizarre, on vous l’accorde – du genre de « rencontres » qu’on peut faire dans un terminal de bus. On en fait des bonnes aussi bien sûr, comme ces 3 français rencontrés dans la même gare d’Amarillo.

Le bus : définitivement une bonne idée, ne serait-ce que pour les paysages magnifiques et très divers qu’on a pu voir. Partant des plaines étendues, on passe par des collines rocailleuses, du désert rocailleux, des champs de cactus et du désert sableux, pour arriver à San Diego.

In the bus to California

In the bus to California

In the bus to California

A noter une grande performance de Greyhound, la compagnie de bus : arrivée du second bus à l’heure à San Diego après avoir accusé plus d’une heure de retard. J’applaudis.

L’auberge de jeunesse dans laquelle nous sommes installés pour deux nuits est folklorique. Tout semble non fini, on dort sur des matelas à même le sol dans un entrepôt stockant environ 50 lits… Mais les gens, comme dans toute auberge j’imagine, sont très sympa et c’est vraiment pas cher (si on ne reposte pas demain, c’est que toutes nos affaires ont été dérobées… on vous aura prévenus).

Au final, à l’heure où l’on écrit ces lignes… On n’a toujours pas vu l’océan. Demain, très certainement ! On vous laisse sur ces lignes, il faut préparer la journée de demain et dormir.

Ah, à ce propos : il est 22h33 ici, 00h33 en Oklahoma et 7h33 chez vous. De pire en pire.

Advertisements

3 comments so far

  1. Poulpette on

    Quitte à dormir sur des matelas pourris et risquer de vous faire égorger, vous auriez dû faire Pékin Express, au moins à la clé il y avait 100.000€. 😀

  2. nathalie on

    Coucou les globe trotters! (je ne suis pas certaine de l’orthographe!).
    on attend avec impatience une photo de l’ocean
    Bisous

    maman

  3. Céline on

    Vive Greyhound ! (quand il n’y a pas de retard ou d’assassinat dedans bien sûr…)
    En tout cas chapeau, nous déjà 14h de voyage pour NYC on en pouvait plus, et encore on avait pas de décalage horaire encore différent ! En tout cas profitez bien bises !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :