Archive for juin 2008|Monthly archive page

Day 53 – Deep inside Oklahoma

Récit palpitant d’une journée riche en émotions, en kilomètres, en photos et en anecdotes purement inutiles.

Vers Cheyenne, et on s’arrêtera là

270 kilomètres de Norman à Cheyenne, soit environ 2h45 de route. En partant à 10h, on est censé arriver à 12h45. Ca c’est ce qui est prévu.

Ajoutez les 20 minutes de retard au départ. 10h20, la voiture s’ébranle, Serge au volant. On exécute le premier tronçon, Norman-OKC, avec brio. Le second tronçon semble tout aussi efficace.

Jusqu’à ce que Ludo repère une voiture de police à nos côtés. Son premier réflexe est de la prendre en photo. Il note ensuite que ses gyrophares sont allumés et qu’elle se glisse derrière nous. Ni une ni deux, Serge prend les choses en main et nous arrête, quasiment au frein à main, sur la voie de secours. Le choc est rude.

Après 5 minutes d’attente épouvantable dans la chaleur de la voiture, Serge ayant pris les clefs avec lui pour suivre le Ranger dans sa voiture, nous voyons notre conducteur revenir à nous avec un papier jaune à la main. Soulagés nous apprenons que ce n’est qu’un « rapport de contact » : Serge n’ayant aucun passé criminel connu aux Etats-Unis, il n’a écopé que d’un avertissement. Plus de peur que de mal, bien qu’on ait frôlé l’insolation.

Le reste du trajet se déroule sans problème (à part quelques soucis de traduction GPS-Humain, qui déroute le conducteur et le font dévier de sa trajectoire), nous arrivons à 13h15 à Cheyenne, sympathique petite bourgade petit bled paumé au milieu d’une grande plaine d’Oklahoma.

Cheyenne, son diner, son champ de bataille

Il s’agit de se restaurer, ce que l’on décide de faire dans un restaurant. Renseignements pris auprès d’un badaud, on apprend que seul le Rockin’s Steakhouse est ouvert. On s’y restaure d’un menu typique (burger/sandwich/wrap, barrez la mention inutile) avant de repartir vers le premier coin à visiter.

Le Washita Battlefield National Historic Site est l’endroit où la tribu Cheyenne menée par Black Kettle, pensant s’être assurée la protection de l’armée, s’est faite décimer par le 7th US Cavalry, le 27 novembre 1868. Aujourd’hui il en reste un chemin retraçant les étapes de la bataille. Une petite heure nous permet de parcourir le chemin après avoir jeté un oeil au mini-musée, le tout sous l’oeil attentif et attentionné de Rangers du National Park Service.

On en profite également pour se faire agresser par d’étranges animaux, dont des criquets, des sauterelles et un hybride grenouille/lézard dont nous publierons des photos incessamment sous peu. Tout le monde semble vivant et en bonne santé à l’heure actuelle.

Route 66

La mythique route 66, surnommée la Mother Road, traverse l’Oklahoma de Tulsa à la frontière Ouest en passant par OKC. L’autoroute qu’on a empruntée pour venir à Cheyenne reprend en partie le tronçon de cette route, et un musée lui est dédié à Clinton, à mi-chemin entre Cheyenne et OKC.

Ludo prend donc le contrôle de notre puissant véhicule et nous amène à bon port. Clinton, charmante petite bourgade ville s’étant développée autour de la route 66 puis de l’Interstate 40, héberge le musée de la route 66.

L’heure qu’on y passe nous fait rêver et nous donne de bonnes idées pour notre voyage d’août… Reste à voir si tout est réalisable. En tout cas le musée rend très bien les ambiances successives des années 20′ aux années 80′, à grand renfort de musique. Un très bon moment.

Quand y’en a pus, y’en a encore

Rentrés à 20h, on décide de profiter au maximum de la voiture en allant au cinéma, normalement inaccessible pour nous pauvres pédestres. On se fait donc Wanted à 10:20pm, au cinéma dont on parlait il y a un mois. On en profite pour en faire une photo que voici.

Du nouveau probablement le week-end prochain. En attendant, guettez l’arrivée des photos sur Flickr, car elles sont loin d’être toutes en ligne à l’heure actuelle !

Blogged with the Flock Browser
Publicités

Day 52 – So much better with an Avenger

Après 27 jours de silence, marqué par la routine du stage, de la piscine et du reste, quelques nouvelles vu que ce week-end marque le commencement du road-trip (que l’on fait en plusieurs petites fois).

Location

La semaine dernière déjà, l’envie de briser la monotonie des week-ends nous avait fait nous déplacer jusqu’à une location de voitures, pour y apprendre avec tristesse de la bouche d’Andy, jeune stagiaire dynamique, qu’aucune voiture n’était disponible. Ce week-end, nous avons pris nos précautions et réservé une voiture. Andy nous accueille avec un « Bonjour, je m’appelle Andy » (en français) surprenant. Ce garçon plein de ressources nous loue une superbe Dodge Avenger. Le bas de gamme apparemment…


Il s’agit donc d’en profiter. Serge prend en main la voiture, car c’est lui qui l’a louée pour des raisons de budget. Quelques difficultés surviennent, et c’est finalement Paul qui explique à Serge comment se servir d’une boîte de vitesses automatique (le combo frein+passage en position « D » n’est pas évident quand on est habitué à la boîte manuelle). La pédale de frein semble également différente, et particulièrement sensible d’après Serge (ce qui nous permet de tester le confort des coussins et de l’appuie-tête face à nous). Une fois ceci fait on profite du vendredi soir pour faire un plein exceptionnel de courses (rendu complexe par l’oubli des sacs isothermes). La soirée se passe à la piscine.

Oklahoma City, State Capitol

Le lendemain, départ à 10h (finalement 10h30…) avec Serge et Laurent (le nouveau coloc français de Serge et Ludo) pour Oklahoma City. On compte y visiter le State Capitol, siège du gouverneur de l’Etat d’Oklahoma. Une fois arrivés on apprend par le garde à l’entrée que le bâtiment est quasi-vide car on est samedi et qu’on peut donc s’y promener en toute liberté (et sous le regard bienveillant des caméras de sécurité). On a donc accès à une grande partie du bâtiment, des bureaux souterrains à l’entrée du bureau du gouverneur. C’est du sérieux.

Oklahoma City, Downtown

On part ensuite dans le centre-ville. Un petit aperçu de Bricktown, quartier sympa de la ville, et un déjeuner plus tard, on se gare dans le Business District et on passe une petite demi-heure à arpenter les rues. La ville est très étendue, ce qui fait que les choses « à voir » sont assez éloignées les unes des autres et que les buildings sont rares et peu concentrés. Le Business District concentre plusieurs buildings, avec quelques jolis parcs au pied.

Oklahoma City Downtown, OK

La visite est abrégée par l’ennui affiché d’une certaine personne. On aurait apprécié a posteriori de visiter le musée d’arts de la ville mais on y renonce.

Norman, Lake Thunderbird

Rentrés à Norman vers 15h on décide de partir à un lac relativement proche, sans Serge ni Laurent, afin de profiter de la voiture et de décompresser. On invite Scott, un Californien rencontré à Traditions, à se joindre à nous. On passe une heure au lac à se baigner et à jouer au frisbee… Relaxant !

Lake Thunderbird, OK

Norman, Jazz in June

Samedi soir, on file en direction d’Andrews Park, à 10 minutes de voiture de Traditions, pour assister à un festival de jazz en plein air toute la soirée. Après 10 minutes passées à naviguer entre un nombre incroyable de voitures, on finit par se garer et arriver sur le parc. Il y a un monde dingue, mais on réussit à se caler sur l’herbe à une distance fortement raisonnable de la scène.

On commence à discuter avec deux filles de la région, mais à peine le temps de parler quelques minutes qu’un orage éclate, et nous force à retrouver Serge à la voiture pour rentrer. Temps de concert effectif : 30 minutes. Dommage.

Dimanche : route 66

Demain, on se prend en main, et on a prévu de partir vers 10h sur la route 66, vers Cheyenne. Une fois ce coin-là visité, on s’arrêtera sur le retour au musée de la route 66, histoire de se cultiver un minimum quand même. Un compte-rendu suivra !

Ludo a mis et va mettre en ligne les photos de la journée (Capitol, Business District, Lake Thunderbird). Jetez un oeil à l’occasion !

Blogged with the Flock Browser

Days 9 to 25 – Routine

Dur, dur de trouver la motivation de rédiger quelques lignes quand la température n’est jamais en dessous de 25° en journée. En soirée c’est plus facile… Même si à l’heure où nous écrivons ces lignes, 22h51, il fait encore 27°. Nous tenons à remercier l’air conditionné et le ventilateur.

Ces deux dernières semaines muettes ont été l’occasion d’entrer dans la routine du stage, ponctuée par de longs moments de détente, que ce soit autour de la piscine, d’un ordinateur ou d’un jeu de cartes.

Au bureau

Tout se passe bien au labo de recherche, rien de particulier à signaler. Le nombre de lignes de code de chaque projet augmente tranquillement, mais on fait toutefois bien attention à ne pas tomber dans le surmenage : il ne faudrait pas trop en faire, ce serait nocif. D’autant qu’au bout de quelques heures dans le bureau on peut attraper froid, vu que la température ne doit pas dépasser les 18°. Pour le coup on maudit l’air conditionné.

Shopping

Après Ludo, c’est Paul qui craque pour un ordinateur. Le sien, différence notable, est un PC. Inconvénient majeur : il est sous Vista. Ce qui ne semble pas déranger notre brave garçon, bien décidé à affronter tous les problèmes par flemme d’installer Linux (deux pilotes propriétaires, ça vous triple un temps d’installation).

A la maison

On glande, et bien. Notons une visite culturelle cet après-midi, au Musée d’Histoire Naturelle situé à 3 minutes à pied de notre appartement. A part ça on passe toujours notre temps à la piscine, nos soirées avec un groupe de gars bien sympa (jeux vidéo, jeux de cartes, films). Ludo a un nouveau coloc depuis trois jours, étudiant en biologie (pour une fois, vu que 90% des internes sont dans les technologies de l’information).

Rien de passionnant, direz-vous, mais on ne peut vivre tous les jours des aventures passionnantes, c’est très fatigant. Bientôt peut-être… En attendant Ludo a mis en ligne de nouvelles photos, profitez-en.